Tour de France des jardins japonais

Japon Numéro 19 portfolio

Leur esthétique est un art très respecté qui a inspiré de nombreux parcs en France. À l’origine, le but était de reproduire avec sobriété et simplicité un site naturel minimaliste mais aussi et surtout d’en faire un endroit privilégié pour entrer en contact avec les esprits divins. Dans l’aménagement de ces lieux poétiques, l’eau, les plantes et les pierres sont toujours mises à l’honneur avec des éléments riches en symboles : torii, lanternes, ponts. Comme une invitation à la sérénité et à l’évasion, les jardins du pays du Soleil levant sont des tableaux à visiter. Embarquement immédiat vers les jardins japonais de l’Hexagone.
[Photos : Mike Nguyen Van Le]

En hommage à la culture nippone, le sculpteur Erik Borja a commencé à construire son Jardin Zen dans la Drôme en 1973, en s'inspirant du modèle du jardin sec. Le lieu, qui s’est progressivement agrandi, est désormais divisé en cinq espaces : accueil, méditation, thés, promenades, dragon. Ceux-ci sont adaptés au climat de la région et aménagés selon les principes du feng shui qu’il a découvert lors de ses nombreux voyages au Japon.

 Cet article est à lire en version intégrale dans Koï #19, disponible en ligne ou en kiosque du 5 novembre au 5 janvier.


Article précédent Article suivant