L’appli de livraison de repas asiatiques que vous devez connaître

appli cuisine asiatique livraison

 

En parallèle de plateformes comme Uber Eats ou Deliveroo, des services spécialisés dans les produits alimentaires asiatiques se sont également développés. Loin des standards des traiteurs, les restaurants référencés mettent en avant une gastronomie authentique. Rencontre avec Fan Yejun, co-fondateur et PDG de la plateforme AlorsFaim (方圆食里), principalement disponible en mandarin et uniquement en région parisienne.

Comment est née l'application AlorsFaim ?

L'idée est partie de quelques étudiants chinois installés à Paris, en 2017. Ils ont voulu reproduire les plateformes de livraison de repas très populaires en Chine. Je suis pour ma part arrivé en France en 2007 pour terminer des études de mathématiques appliquées à la finance. C'est en 2018 que l'équipe d'AlorsFaim m'a sollicité pour rejoindre l'aventure et faire décoller la plateforme. Après cela, notre petite équipe de 5 personnes a été hébergée durant un an et demi à la Station F. Depuis fin 2018 l'application est officiellement en ligne et compte aujourd'hui plus de 300 commerces de bouche de la région parisienne. Pour élargir notre offre, nous proposons des livraisons de produits asiatiques, soit provenant de supermarchés comme Chen Market soit directement de notre propre entrepôt. En 1 an et demi nous sommes devenus la première application de livraison de repas utilisée par la communauté chinoise, qui est d'environ 800 000 personnes à Paris*. AlorsFaim repose désormais sur une équipe de 30 personnes.

À qui s'adresse cette application ?

À tous ceux qui aiment la gastronomie asiatique. Bien sûr la majorité est pour le moment issue de la communauté asiatique et chinoise.

Quelles différences par rapport à Uber Eats ou Deliveroo ?

Nos objectifs diffèrent. Les plateformes comme Uber Eats proposent une solution rapide de restauration dans un rayon restreint. La qualité du restaurant n'est pas forcément un critère dominant. Et puis ces plateformes ne proposent pas de produits des supermarchés.

AlorsFaim s'adresse d'abord aux amoureux de la gastronomie asiatique. Nos restaurants proposent avant tout une cuisine authentique. Ils sont d'ailleurs notés par nos clients. Ce ne sont pas des traiteurs et la préparation des plats peut prendre un peu de temps. Si vous avez faim et ne pouvez pas attendre, Uber Eats c'est très bien, mais si vous avez envie d'une cuisine authentique, il faut venir sur AlorsFaim.

 

Combien de personnes utilisent votre plateforme ?

Notre application a été téléchargée près de 50 000 fois et on totalise en moyenne entre 10 000 et 20 000 commandes/mois.

En période de pandémie, avez-vous vu votre activité augmenter ?

Enormément. Les livraisons de produits alimentaires issus de supermarchés partenaires et de notre propre entrepôt ont été multipliées par 10 !

Quelles sont les prochaines étapes du développement d'AlorsFaim ?

Pour l'instant nous allons déjà essayer de répondre à toutes les demandes de nos clients. Nous avons également une version française de l'application, mais les menus sont pour l'instant majoritairement en chinois. Nous allons améliorer ce point. Et puis à terme nous souhaiterons sortir de la région parisienne pour élargir nos services à toute la France.

 

[*Selon l’INSEE, la France comptait 104 000 étrangers de nationalité chinoise en France en 2018. Ce chiffre ne prend pas en compte les personnes naturalisées, ni les descendants d’immigrés, ni les personnes en situation irrégulière]  

Par Weilian ZHU


Article précédent Article suivant