Kyūshū : préparez votre voyage au Japon

en voyage

En 2023, l’île de Kyūshū, la plus au sud de l’archipel japonais, accueillera une compétition internationale de cyclisme permettant au plus grand nombre de découvrir la richesse de sa nature. En attendant, Koï vous confie 3 adresses à Paris pour retrouver des produits de la région.
[Photos : KTPO]

Si le Tour de France fait partie des institutions dans le monde du cyclisme, le Tour de Kyūshū-Yamagushi fera office de petit nouveau dès l’année prochaine. En effet, l’une des quatre principales îles du Japon devrait y accueillir un parcours dédié aux cyclistes professionnels du monde entier, le long de paysages côtiers et montagneux. La course partira de la ville de Kitakyūshū, au nord, et traversera toutes les préfectures de la région. L’une des étapes les plus remarquables se tiendra au Mont Aso, regroupant 5 sommets, dont le plus haut culminant à 1 592 mètres d’altitude.

Les particuliers pourront quant à eux profiter de circuits de 5 à 40 kilomètres, adaptés à tous les niveaux, notamment le parcours de Maple Yaba qui part de la petite ville de Yoshitomi et suit une ancienne voie de chemin de fer jusqu’au pont Yamakumi enjambant les gorges de Yaka-kei et ses couleurs flamboyantes à l’automne et au printemps.

En attendant le départ, nous avons sélectionné pour vous 3 adresses en France pour retrouver l’esprit de Kyūshū :

  • Pour découvrir les thés de Kyūshū, rendez-vous à Ogata, 16 rue Debelleyme, 75003 Paris. Vous pourrez y découvrir des Kamairicha de la ville de Miyazaki, un Futsūmushi sencha originaire de Kagoshima, deux variétés de matcha de Kagoshima ou Fukuoka et des thés d’exception Gyokuro de Fukuoka et Kagoshima. Notre préféré ? L’original Kukicha, réalisé à partir de tiges de thé venant de Fukuoka.
    Dans la boutique, vous trouverez également de la poterie venue de la région de Kyūshū. 
  • La soie fait partie des productions principales de l’île. La marque japonaise Cokon Lab, disponible sur le site bijo.paris ou distribuée au bar à beauté Bijo au Bon Marché Rive Gauche à Paris, en a fait sa spécialité. Cokon Lab a développé toute une gamme de produits de soin pour le corps et le visage (savon, lotions hydratantes, gels lavants et cocons utilisés comme exfoliants) à partir de soie produite dans la montagne de Yamagata dans la préfecture de Kumatomo.
  • Pour trinquer avec des sakés de Kyūshū, rendez-vous à la Maison du Saké, 11 rue Tiquetonne, 75002 Paris. Au choix, vous pourrez repartir avec le saké moderne, rond et fruité Yama no Kotobuki de Fukuoka, à boire frais, dans un verre à vin. Ou bien avec un saké plus traditionnel venant de la préfecture de Saga, le Manrei, à boire à température de cave ou chaud.

Article précédent Article suivant