Bienvenue en confinement : je reste chez moi et j'en profite [1/3]

confinement

Audrey Giacomini, comédienne et touche-à-tout créative, ne s’ennuie jamais. Elle nous donne ses bons plans pour avoir toujours quelque chose à faire, et avec le sourire !

 

Nous sommes invités à rester chez nous pour cette mission sanitaire à échelle mondiale. Un jeu d'enfant pour les introvertis / gamers / otaku / artistes / casaniers, mais une épreuve pour beaucoup d'autres.
Comme nous le disait André Gide : « L'art naît de contraintes, vit de luttes et meurt de liberté ». C'est donc le moment d'être créatif.
Alors on fait quoi concrètement ?
Voici une liste d'idées qui vous aideront à occuper votre temps chez vous, seul ou en famille.

  • Rien

C'est le moment ! Procrastiner ne fait pas de mal et peut même aider à la créativité. Nous vivons tellement à mille à l'heure que nous pouvons maintenant prendre le temps de ne rien faire et de nous poser quelques instants.

Ce qu'on ne fait pas : des trucs pendant qu'on fait rien.

  • Traîner sur les réseaux sociaux

Je ne vous apprends rien, nous sommes tous dessus toute la journée et depuis 2 semaines s'est organisé un programme où il est même difficile de choisir ce qu'on va y faire. Les InstaLives font presque de la concurrence à Netflix et nous pouvons y prendre des cours de sport, de cuisine, de tricot, de danse, de maquillage ou encore de dessin. On s’y marre avec des mèmes et des vidéos regorgeant de bonnes idées et d'humour.
Ce qu'on ne fait pas : se filmer sur TikTok juste pour se mater. Gardez ça pour vous, c'est gênant.

  • Faire du sport

Il doit y avoir des cours de sport en continu sur Instagram et sur Youtube, il suffit de taper n'importe quel mot-clé pour trouver un cours adapté. C'est le moment de commencer (et finir !) ces fameux « challenges abdos fessiers en béton en 15 jours ».

Apprenez des chorées pour les ressortir à la fin du confinement lors de la fête géante (oui y aura forcément une fête géante, ambiance libération).

Ou prenez du temps pour méditer, le sport de l'esprit, c'est sympa aussi.

Ce qu'on ne fait pas : regarder des vidéos de sport en finissant la raclette au petit-déj.

  • Binger films et séries

Oui, j'ai mis un « s ». Parce qu'on va en regarder des films et des séries. Les chaînes en profitent pour passer les classiques, et on en profite pour voir ou revoir nos films cultes et échapper au fameux « Quoi t'as jamais vu Mon voisin Totoro ??? » (d'ailleurs quand je regarde un Miyazaki j'ai l'impression de l'entendre me dire « Je vous l'avais bien dit ! »)

Ce qu'on ne fait pas : La Reine des Neiges, c'est une fois par jour pas plus.

  • Lire

Cette pile de magazines qui vous regarde depuis des mois et que vous réserviez pour les vacances. Et ces livres cultes jamais lus. C'est le moment de ne pas faire semblant. Shakespeare pour ma part, je ne savais pas que c'était drôle. Sacré Will.

Ce qu'on ne fait pas : penser que lire la boîte de céréales compte.

  • Écrire

Ça fait combien de temps que vous n’avez pas tenu un stylo et écrit autre chose qu'un numéro de téléphone ? Et tous ces carnets qui traînent, aussi vide que les rayons pâtes des supermarchés fin mars ? C'est leur moment d'entrer en scène.
Et si vous vous sentez plutôt l’âme d’une Carrie Bradshaw, mettez-vous sur votre ordi.

 

On écrit quoi ?
Ce n'est pas forcément simple d'écrire et de libérer sa créativité.
Un exercice accessible à tous : se donner pour objectif d'écrire deux pages par jour.

Ecrivez ce que vous voulez, ça peut être deux pages de « je ne sais pas quoi écrire » ou tout ce qui vous passe par la tête, pas obligé de raconter une histoire. Juste le fait de sortir ce qu'on a au fond de nous sera déjà un grand pas.

Ce qu'on ne fait pas :les textos, ça ne compte pas. 

On se retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles activités ! 


Article précédent Article suivant