La photographe chinoise Pixy Liao brouille les pistes et les genres

Chine Numéro 24 portfolio

Le Fotografiska New York vient d’accueillir la première exposition muséale de Pixy Liao, « Your Gaze Belongs to Me ». L’occasion de publier le travail de cette artiste chinoise connue pour ses clichés questionnant les rôles entre hommes et femmes.
[Texte : Milena Estrada et Lou Anmella-de Montalembert. Photos : Pixy Liao]

Dans son travail, Pixy Liao nous fait part de sa relation avec Moro, son compagnon, pour dévoiler une intimité interrogeant l’hétéronormativité et les rapports de force qui en découlent. « La plupart des photographies résultent de mon observation des relations intimes entre les individus au quotidien, confiait-elle en 2019 au site ACA project*. Certaines images sont inspirées de nos cultures respectives [chinoise et japonaise] dans lesquelles les positions en tant qu’homme et femme dans la société résultent d’histoires ou de traditions populaires. »

L’artiste explore aussi la vie quotidienne à travers ses séries « Experimental Relationship » et « For Your Eyes Only » où elle se met en scène dans des situations cocasses, toujours accompagnée de son partenaire. Que ce soit en extérieur ou dans des décors plus privés, Pixy Liao nous dresse un portrait de la vie en couple. Haptiques et colorées, ses  photographies interrogent la définition même du désir, suggérant que pour le susciter, il s’agit plus d’imaginaire et de jeu que de corps.

Cet article est à lire en version intégrale dans Koï #24, disponible en ligne ou en kiosque.


Article précédent Article suivant